Bienvenue sur le site Internet de la S.I.P

Toponymies

  • Toponymies

    Essai sur l'origine de quelques lieux-dits de la région des Plans. La toponymie est une science délicate. Elle exige une parfaite connaissance de la linguistique et un scrupule exagéré quant aux racines probables. Un piège est la vraisemblance. Elle risque d'enlever la sévérité avec laquelle on doit accepter une origine possible. Pour fouiller l'origine d'un lieu-dit, il convient de connaître les diverses orthographes par lesquelles il a passé. D'autre part, depuis le moment où le lieu-dit est entré dans l'histoire, jusqu'à nos jours, les conditions locales ont pu totalement changer. Un pâturage recouvert de vernes peut,avoir modifié son aspect, par le défrichement, un pré, où croissait l!ail de montagne, peut en être complètement dépourvu actuellement, etc.
    Nous donnons quand même ces quelques origines, possibles, sur quelques lieux-dits de la région des Plans. Il faut les accepter avec beaucoup de réserves. Rien n'empêche de voir sur place si telle proposition se soutient, ce sera un excellent exercice d'observation.

    Tiré de Henri Jaccard, Essai de toponymie. Origine des noms de lieux habités et des lieux-dits de la Suisse romande. Mémoire. Document publiée par la Société d'histoire de la Suisse romande. Seconde série, Tome VII, Lausanne 1906.
  • Les lieux

    Les lieux
    • ANCRENAZ-in crena entaille, arête dentelée
    • ANZEINDAZ bas latin ancyegium vx, fr. oncierge, droit d'herbage_en
    • Gruyère, redevance qui se payait en beurre ou autres produits laitiers.
    • ARGENTINE d'argent, a. cause de ses rochers de calcaire urgonien, parti¬
    • culièrement, brillants au soleil.
    • ARPILLE petite alpe
    • AUSANNAZ en patois Eouvannaz, de avis = mouton, pâturage de moutons.
    • AVANÇON de ava :eau
    • BARBOLEUSAZ la.vx fr. boullon : bourbier, pâturage, pré boueux
    • BELLALLUEX tête de, de beau, bel et de : luex, luyi, paroi de rochers, belle paroi de rochers.
    • BERTHEX au, patois, bertho, bertha : qui se rompt facilement, sommet ou saillie de roche, se délitant facilement.
    • BLETTES aux, du vx fr. blette, variante, de bleste, bloste, sf : motte de terre, employé jusqu'a. la fin du XVIe siècle, à cause du sol inégal de ces localités.
    • BOCHAT Bosset, bas latin boschetum = petit bois, fourré, lieux buissonneux.
    • BOELLAIRE en patois bouë m., intestin, boyau, rappelle l! épisode des Valaisans et des Vaudois se battant pour des troupeaux volés, et où des vaches furent éventrées, en 1629, proche du Col des Essets.
    • BOVONNAZ de bovis : boeuf, pâturage des boeufs
    • CABOTZ Pierre, bonne orthographe serait Pierre qu'abotze : pierre qui penche.
    • CHAMPION Roc, par métaphore, le roc Champion se dresse fièrement en avant de la dent de Morcles.
    • CHATILLON Pointe, dom. de castellum = château, métaphore (?) sommet escarpé.
    • CHAUX les, du bas latin, calma: chaume, signifiant, au moyen âge, tantôt maison couverte de chaume, tantôt 1, champ de céréales, 2. prairie nue, 3. pâturage élevé en dessus de la région des arbres.
    • CHESEAUX aux, dérivé de catala : ferme qui vient de casa = chaumière.
    • COLLATELS les, bas latin, collata : colline, petit mont.
    • COUFIN bas latin, confinum : limite territoire à la limite des deux communes.
    • CULANT endroit reculé, dérivé de cul, souvent employé pour désigner le fond d'un talus
    • DEVENS aux, en défens, bois et pâturages que le seigneur avait mis il ban, en défens où il était défendu de couper du bois, de pâturer.
    • DOEY en la, vx fr. dois, latin ducere, conduite d'eau, ruisseau.
    • DRAUSINAZ allemand dross, dim. drossli, romanche drossa : aulne vert, aulne nain, pâturage où les taillis d'aulne abondent.
    • ENSCEX in saxo, clans le rocher.
    • ESSETS col. des dom. correspondant à aisselle, latin axilla, allusion aux denteLures en scie des rochers, par la même figure qui fait dire l'aisselle des feuilles, pour l'angle aigu entre la feuille et la tige.
    • FAVRE Dent aux, sommet, qui doit son nom aux aventures oubliées de quelque chasseur d'autrefois dont on parlait jadis selon le vieil usage. on disait le Favre, le Mareillon (Eug. de La Harpe).
    • FENALET Latin fenile, romanche fanigli : fenil
    • FRACHIEZ au Frasse, en latin, fressus : brisé, puis fratzi, frachi : mettre en pièces, briser, lieu escarpé, terrain qui a tendance à descendre.
    • FRENIERES de fraxinus : frêne, collectif fraxinetum : bois de frêne, patois: fraine, m. : frêne.
    • FRIENCE en, peut-être du latin frangere : briser, lieu crevassé, proche d'une crevasse.
    • GREPT Tête à Pierre, ancien nom du pays qui a dû être celui de quelque chasseur de chamois, au souvenir duquel se rattachait jadis tel accident aujourd'hui oublié et qui se serait passé sur les flancs de cette fière sommité (Eug. de La Harpe).
    • GRYON vx h. alld. grioz = gravier, alld gries = lieu bâti sur un terrain caillouteux.
    • JOROGNE dérivé de jar, source celtique, joux forêt + suffixe péjoratif ogne.
    • LARZE la, de larze: mélèze.
    • LAVANCHY le, collectif, endroit exposé aux avalanches (ou lavanches)
    • LUIZALET sources diverses possibles, gaulois, loch; breton. loch;latin, lacus, toutes la même signification = mare, lac
    • MARTINETS Pointe des, du patois, martenet = forge, clouterie.
    • MEILLERET le, bas latin malgeria = pâturage à moutons.
    • MEURET au, probablement de mirer = regarder, patois meri, tr., meme signification, pâturage d'où la vue est étendue.
    • MORCLES Dent de, celtique, ure = terrain rompu, brisé, anfractueux, avec un suffixe murcula, morcula, au pl. morculas.
    • NOMBRIEUX bas latin umbilicus = nombril, rocher en saillie (?)
    • ORGEVAUX horreum = fenil = val, vallon où il y a des fenils à serrer le foin.
    • PACHEU le, vx fr. passeux, passiour, patois, pashoe, m. passage ménagé dans une clôture.
    • PARS les, vx fr. pars = épars, disséminé, dispersé.
    • PERCIA Scex, rocher, pierre, tête percée.
    • PERRIBLANCS pierriers blancs à cause de la blancheur des blocs de calcaire urgonien.
    • PEUFFEIRE la, patois: poefa, f., poussière, vannure, diminutif de pousse: poussière avec permutation, s-f, allusion probable à un terrain léger, s'enlevant facilement en poussière.
    • PLANAIRES les, plateau sur une montagne.
    • PLANAIRES les, suffixe, augm. ard == grand plateau.
    • PLANARDS
    • PORREYRE en la, dérivé de porrum, patois porra, porré = poireau, en droit où abondent l'ail de montagne.
    • POSSES les, origine inconnue, bas latin, posta = station.
    • RABOU en patois : rabou = raboteux, terrain inégal, raboteux.
    • RAPANEYRE vx fr. raspe = futaie, vx. h. alld hraspôn = gratter, râper, neyre = noir, terrain rocailleux, peu fertile, à végétation clairsemée.
    • RAVEYRE patois, ravorein, adj. brûlant, ravae f. = forte chaleurJ coteau très sec, exposé au soleil.
    • ROTTAZ la, vx fr. part. passé de rompu, rout, rot, rut, roupt, latin rumpere == rompre, terre défrichée (on dit encore rompre une vigne),
    • SAILLES Frête de, rochers en promontoire du verbe saillir, faire, saillie, Frête, germ. first = faite de toit, vx fr. frête = pâturage près des arêtes, cols.
    • SAVOLEIRES pointe de, diminutif de silva = forêt, oleires, olaire, olyre = composé de deux suffixes, dim. de ula, ola + collectif aria, silv + ula + ria = petits taillis d'aulnes et de saules des alpes, formant pour-ainsi dire des forêts minuscules.
    • SENGLIOZ du latin cingula = sangle, ceinture, arête rocheuse.
    • SERGNEMENT forme patoise du substantif verbal cernement de cerner, clore, pâturage cloturé.
    • SODOLEUVROZ ou Sous les Leuvres, leuvres, probablement autre forme de Leyvraz, nom fréquent de pâturages. Leyvraz, de leiva = lièvre, latin leporem.
    • SOLALEX sous la lex, sous la paroi de rochers.
    • SOREUSSEX sor, sore, préfixe du latin supra = sur, au-dessus de, pâtu¬rage au-dessus d'un rocher.
    • TAVEYANNAZ de tavé = planchette, bas latin tavella, patois tavillon, le pâturage présente un petit plateau plat comme une planche.
    • TORTAY Loëx, vx fr. tort = détour, alpage latéral à un alpage prin¬cipal (Loëx, même signification que luex, luy, etc.)
    • VEILLON tête aux, du nom des guides Charles et Jules Veillon qui en ont fait la première ascension seuls. Elle s'appelait aupara¬vant la tête de Chien (E. de La Harpe).
    • VENERESSE de l'adj. vx. fr. véneresse, sous-entendu (terres) véneresses, propres à la chasse.
    • VENT Rochers du, rochers situés à vent, cTest-à-dire au sud-ouest par rapport à ceux qui les ont désignés.
    • VERDAN nom valaisan du Petit Muveran, vx fr. verd = la verte.

Pour plus d'information

Vous pouvez contacter un membre du comité de la SIP.

Headline

  • Item
  • Item
  • Item

Proposé par la SIP. Tous droits réservés